LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MALADIE DE CROHN ET REGIME ALIMENTAIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NEWPHARM



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 31
Localisation : algérie

MessageSujet: MALADIE DE CROHN ET REGIME ALIMENTAIRE    Mar 8 Fév - 18:30


La maladie de Crohn est caractérisée par une inflammation chronique de l'intestin ;

elle appartient à la famille des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI).
Même si elle peut affecter n'importe quelle partie du système digestif,

cette maladie survient le plus généralement dans l'iléon (partie de l'intestin grêle) et le côlon (gros intestin).Elle évolue par poussées (ou crises).

Elle se caractérise principalement par des crises de douleurs abdominales et de diarrhée,qui peuvent durer plusieurs semaines ou plusieurs mois. Une fatigue, perte de poids et même dénutrition peuvent survenir siaucun traitement n’est entrepris.
Dans certains cas, des symptômes non digestifs, qui touchent la peau(type ulcérations ou un érythème noueux) ;
les articulations(arthrites) ou les yeux (conjonctivites ou des uvéites ) peuvent être associés à la maladie.
La plupart des cas de maladie de Crohn sont diagnostiqués avant l'âge de 30 ans, mais l'affection peut toucher tous les groupes d'âge.

En général, la maladie de Crohn n'est pas mortelle mais elle peut s'avérer être une gêne à vie. Il n'y a pas moyen d'y remédier de façon définitive.

CROHN REGIME ALIMENTAIRE :

Il n'y a pas de régime alimentaire lors de la maladie en phase muette.

Cependant lors des poussées évolutives, un régime pauvre en résidus (évitant les fibres, donc surtout les crudités et les légumes verts) améliore le confort des malades en diminuant la diarrhée et les douleurs abdominales.
.les résidus proviennent des légumes, des fruits et des enveloppes de céréales. Les fibres les plus tendres (salades et légumes cuits) sont mieux tolérées que les fibres provenant des fruits et des légumes crus.
.es fibres dures sont à éviter totalement pendant la poussée (chou, radis, salsifis, navet, céleri, poireau) .
.l'amidon du riz est mieux toléré que celui de la pomme de terre ou du pain.
.les légumes secs, les artichauts et les champignons sont à éviter en cas de poussée.
Cette restriction des aliments contenant des résidus ne doit pas se prolonger après la poussée évolutive.

En dehors des poussées, le régime doit être équilibré et suffisamment abondant pour éviter la dénutrition, qu'elle soit globale ou spécifique.

Une dénutrition sera mise en évidence avant tout par la perte de poids, donc la pesée régulière est à recommander.
Des examens sanguins pourront déterminer un déficit en minéraux et en vitamines.
Le fer et le magnésium sont apportés suffisamment par un régime équilibré, par contre une supplémentation en calcium est souvent utile (lait, fromage s'ils sont bien tolérés) .

Une carence en vitamine B9, due à un régime sans légumes verts et salade trop longtemps, peut provoquer une anémie. Il faut donc alors une supplémentation spécifique.
L'intégrité de l'iléon (intestin grêle terminal) est indispensable à l'absorption de certaines vitamines: D , B12. Il faudra dans certains cas supplémenter l'organisme en ces vitamines.

En cas de traitement par les corticoïdes ;l'apport de sel sera réduit, sauf en cas de très forte diarrhée qui provoque une perte saline importante.

Après l'intervention chirurgicale, certaines précautions seront prises:

- en cas de résection iléale, éviter les aliments riches en oxalates (épinard, oseille, rhubarbe, betterave, navet, thé, chocolat, coca-cola) pour éviter la formation de calculs urinaires d'oxalates.
En cas de grossesse, une alimentation riche en protides et en fer sera respectée.
Dans certains cas, une alimentation artificielle pourra être mise en oeuvre, soit entérale (par une sonde gastrique par laquelle passera le mélange nutritif), soit parentérale (par perfusion qui sera indispensable au décours d'une intervention chirurgicale) .

Cette assistance nutritionnelle ne sera que très temporaire.

La cause des poussées évolutives est inconnue: la mise au repos du tube digestif permettant d'accélérer la guérison, certains facteurs alimentaires ont pu paraître être la cause de la poussée.
D'autres facteurs ont pu être incriminés: infectieux, psychologiques, sans qu'aucun d'eux ne soit déterminant.
Rappelons qu'une alimentation normale en graisses est le plus souvent conseillée, sauf cas très particulier.
Le régime alimentaire, en tout état de cause, sera déterminé par le médecin, le gastro-entérologue, la diététicienne et... le patient.

Chaque cas sera particulier et dépendra du siège des lésions et bien entendu des besoins et désirs de chaque individu, de son âge, de son sexe, de sa taille et de ses activités.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MALADIE DE CROHN ET REGIME ALIMENTAIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel regime alimentaire aprés sleeve ?
» maladie de crohn
» Maladie de Crohn
» Régime maladie de crohn
» Maladie de crohn et droits au travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert médical-
Sauter vers: