LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pharmacien face à l'infarctus du myocarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Le pharmacien face à l'infarctus du myocarde   Jeu 20 Jan - 12:41

La douleur, comment la reconnaître ?


Le plus souvent (9 patients sur 10), l'infarctus est annoncé par une douleur que l'on appelle douleur thoracique. "Il s'agit d'une douleur au milieu du thorax, derrière le sternum, accompagnée d'une impression de serrement ou de brûlure. Elle irradie parfois vers les épaules et dans les bras ou vers les mâchoires. Classiquement, cette douleur est violente et intense", décrit le Dr Hanssen du Collège national des cardiologues des hôpitaux généraux.
Il arrive même que la douleur irradie jusque dans le dos ou l'estomac. En effet, lorsque l'infarctus touche la partie inférieure du cœur, donc proche de l'estomac, la douleur peut se propager vers cette zone et faire penser à un trouble digestif

3 gestes qui sauvent une vie !



- 1 appeler le SAMU pour prévenir les secours
-2 pratiquer un massage cardiaque
-3 utiliser un défibrillateur (si disponible).



Le massage cardiaque, comment bien le faire ?

Allongez la victime sur une surface dure et placez-vous à genoux, sur le côté de la victime. Bras tendus, placez vos mains l'une sur l'autre, et bien à la verticale, au milieu du thorax, entre les deux seins. En appuyant de tout votre poids (ce ne sont pas les mains qui appuient, mais tout le corps), exercez 100 compressions par minute, par séquences de 30 compressions consécutives. Vous devez à chaque fois appuyer très fort, pour enfoncer la cage thoracique de 3 cm à 4 cm. Veillez à bien relâcher entièrement entre chaque compression.

Rappelez-vous surtout que même si vous avez l'impression de mal effectuer le geste, un massage cardiaque imprécis est toujours préférable à pas de massage du tout. Par ailleurs, si vous connaissez la technique du bouche à bouche : intercalez deux insufflations toutes les 30 compressions thoraciques.

A savoir : si la personne est inconsciente, il est inutile de faire un massage cardiaque. En attendant les secours, elle doit rester allongée ou assise si elle a du mal à respirer.

Les deux premières heures sont déterminantes


Les deux premières heures après le début de l'infarctus sont déterminantes. Le gain de survie est d'autant plus important que le rétablissement du flux sanguin est rapide et durable. De fait, lorsque le traitement est administré lors de la première heure qui suit l'infarctus, la mortalité est réduite de 50 %. Dans les deux heures, elle est réduite de 30 %. C'est bien pour cela qu'il est si important d'avoir appelé le SAMU : une fois au domicile du patient, les médecins du Samu peuvent d'ores et déjà effectuer les premiers soins d'urgence, avant même d'arriver à l'hôpital.


Comment se traite un infarctus ?


Deux grands types de traitements sont possibles pour rétablir la circulation sanguine dans l'artère bouchée et ainsi permettre à nouveau une oxygénation du cœur.
- l'angioplastie
consiste à mettre en place, pendant une coronarographie, un petit ballonnet gonflable au niveau de la zone rétrécie. Il est d'abord gonflé pour écraser la plaque d'athérome, puis dégonflé afin de rouvrir la voie à la circulation sanguine. Souvent un stent est posé juste après afin de maintenir l'ouverture durablement. Cette opération se fait sous anesthésie locale dans un centre médical spécialisé.

-la thrombolyse.
Elle est utilisée lorsque la coronarographie n'est pas possible (centre hospitalier pas accessible dans un délai court). Elle consiste à injecter dans une veine du bras un médicament appelé thrombolytique, qui va dissoudre le caillot et rétablir la circulation sanguine.
Bien sûr, plus on agit tôt, plus ces traitements seront efficaces.


Prévention


.Arréter de fumer
80 % des victimes d'infarctus de moins de 45 ans sont des fumeurs ! De plus, fumer multiplie par 3 environ le risque d'avoir un jour un infarctus.
En raison des substances toxiques que contient le tabac, en particulier le monoxyde de carbone, qui se fixe sur les globules rouges à la place de l'oxygène, le cœur est moins bien oxygéné quand on fume. En conséquence, le muscle cardiaque doit pomper davantage de sang pour maintenir un apport en oxygène et donc il se fatigue plus rapidement. Par ailleurs, le monoxyde de carbone favorise la formation de caillots sanguins et fragilise la paroi des vaisseaux, qui deviennent moins souples. Lorsqu'une artère coronaire ne se dilate plus normalement, elle peut alors provoquer un infarctus
.

.Adopter de bons réflexes alimentaires et pratiquer une activité physique d'endurance régulière.
. conserver un poids normal. L'idéal c'est de manger le plus varié possible, sans excès et de privilégier le poisson, les légumes, les fruits.
.il faut bouger. Il est recommandé de faire au moins 30 minutes d'exercice physique quotidiennement. Privilégiez les sports d'endurance, bien plus bénéfiques que les sports de résistance. Préférez donc le vélo, la natation, la course à pied au squash et à l'haltérophilie. Sans activité régulière, le risque de maladie cardiaque est multilplié par 2.
.Réduire la consommation de graisses saturées (beurre, charcuterie, crème, viande rouge, viande de porc et de mouton, œufs...) et privilégier les graisses d'origine végétale (huile d'olive ou de colza notamment). Réduire également sa consommation de sel à moins de 8 g par jour. Eviter l'excès de sel fait en effet partie des bons gestes alimentaires à adopter dans le cadre d'une prévention cardiovasculaire car cela agit sur la tension artérielle.
.Surveiller la glycémie,le choléstérol.
.éviter les situations stressantes

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.ecoleforum.com
 
Le pharmacien face à l'infarctus du myocarde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moins d’Infarctus du myocarde au nord qu’au sud
» conseil du pharmacien face a des symptomes occulaires a lofficine
» Infarctus du myocarde
» le pharmacien face à l'intoxication à l'eau de javel
» Que faire face aux corrompus du département de pharmacie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert au comptoir de l'officine-
Sauter vers: