LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Louis Mialhe : pharmacien à la frontière de la médecine et de la pharmacie.

Aller en bas 
AuteurMessage
catalyseur

avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 03/12/2008
Age : 37

MessageSujet: Louis Mialhe : pharmacien à la frontière de la médecine et de la pharmacie.   Lun 27 Déc - 19:36

Louis Mialhe, né à Vabre (Tarn) le 5 novembre 1807, fut interne des hôpitaux de Paris en 1830, pharmacien des hôpitaux en 1834, puis démissionna en 1842 « pour prendre la pharmacie Bonnevin, 8 rue Favart, où il exerça jusqu'en 1862, date où il la céda à Grassi ». De plus, Mialhe fut agrégé de la faculté de médecine de Paris pour la chimie et la pharmacie et élu, en juillet 1867, membre de l'Académie de médecine. Pharmacien de Napoléon III (Il lui fabriquait des potions pour soigner ses calculs), il fut également membre de la Société de Pharmacie (qui deviendra notre actuelle Académie Nationale de Pharmacie), dont il devint le président en 1870.
Il fut à l'origine de très nombreux travaux scientifiques dans des domaines variés. On peut citer, par exemple, « De l'albumine » (1852), « De la pepsine et de ses propriétés digestives » (1860) et « Recherche sur la digestion, l'assimilation et l'oxydation organique ou vitale » (1878). Mais à la frontière de la médecine et de la pharmacie, il publia également des travaux sur les sécrétions intestinales dans le choléra (1849), sur l'emploi du protosulfite de fer hydraté comme contrepoison des sels de plomb, de cuivre et de mercure (1842), ou encore « Sur l'esprit qui doit présider à l'association des médicaments » (1852). Il a également réalisé de nombreux travaux, comme beaucoup de pharmaciens du XIXe siècle sur la composition des eaux minérales. Il réalisa en particulier une publication sur « l'Analyse des eaux minérales de la Païla, du Tigre et du Templato, île de Cuba » en 1847, et une autre intitulée « Notice historique et scientifique sur les eaux d'Enghien »(1876). Plusieurs ouvrages ont été publiés par Mialhe, dont un « Traité de l'art de formuler ou notions de pharmacologie appliquée à la médecine », paru en 1845. , Louis Mialhe est mort à Paris le 1° novembre 1886.

Académie Nationale De Pharmacie(France)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Louis Mialhe : pharmacien à la frontière de la médecine et de la pharmacie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOMPOIS (Jean) Pharmacien-major Armée d'Italie Auxerre YONNE
» Pour ou contre une 6eme année pour être nommé docteur?
» Petites questions avant d'entrer à Louis le Grand...
» BAILLOT (Louis-V.) Fusilier -105è de ligne - Carisey (YONNE)
» FRIANT Louis - Général et Comte d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert de l'histoire-
Sauter vers: