LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment tirer le meilleur de vos défauts

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Comment tirer le meilleur de vos défauts   Lun 8 Mar - 15:35

L'expression populaire veut que l'on ait les défauts de ses qualités. Et si chacun avait également les qualités de ses défauts ? Si nos petits travers se révélaient des vertus ?
Colérique ou timide, maniaque ou désordonné, nous avons tous des traits de caractère qui nous pénalisent au bureau, en entretien ou en réunion. Les connaitre est certainement un premier pas pour y répondre. Comprendre ce qu'ils révèlent de positif en nous en est un autre.

Découvrez comment transformer vos défauts en qualité.


Je suis autoritaire... mais j'assume





Mieux vaut être docile pour travailler avec vous. Car vous avez tendance à imposer vos vues à votre entourage, en particulier si vous êtes responsable d'une équipe. Vous savez ce que vous voulez mais aussi comment vous le voulez.
L'avantage de travailler avec ce type de personne, c'est qu'elles sont carrées, . Avec un chef autoritaire, au moins, on sait ou l'on va." Ses décisions sont peut-être arbitraires, mais ce capitaine qui affiche son cap peut rassurer ses collaborateurs. Un certain autoritarisme correspond aussi au sens des responsabilités. Ces personnes, qui affichent clairement leur volonté, se doivent ensuite d'en assumer les résultats.

Je suis maniaque... mais rigoureux





Vous ne laissez rien au hasard, vous préfériez tout vérifier trois fois et vous vous révélez extrêmement pointilleux avec vos collègues... On dit de vous que vous êtes maniaque, vous préférez avouer que vous êtes perfectionniste. Reste que votre minutie risque de fatiguer votre entourage.

"Le maniaque aura tendance à pousser l'exigence du travail bien fait, . Dans un projet, ces personnes se révèlent très utiles pour vérifier que tout est parfait et que rien ne manque." Mais leur sens du détail n'est pas simplement utile en fin de projet. Même en amont, les perfectionnistes auront tendance à explorer toutes les pistes. "Ils excellent par exemple dans une analyse à 360° des risques ou des possibilités",
Je ne sais pas déléguer... mais je suis efficace




Ne pas savoir déléguer est un défaut qui généralement se révèle quand viennent les premières responsabilités. Vous prenez du galon, vous managez une équipe... mais vous avez tendance à garder la haute main sur tous les dossiers. Certains de vos collaborateurs peuvent se plaindre d'un manque d'autonomie.

"D'abord, ce sont des personnes qui ne rechignent pas à la tâche, . Ils se sentent responsables et aiment le travail bien fait, quitte à le faire eux-mêmes." Cette force de travail peut parfois faire le bonheur de collaborateurs un peu oisifs. Mais avoir ce défaut conduit aussi à développer de bonnes habitudes. "Naturellement submergés de travail, ces personnes apprennent à aller à l'essentiel, à gagner en efficacité",

Je suis tête-en-l'air... mais créatif





Un discours un peu long et vous décrochez. Une réunion qui s'éternise et votre esprit vagabonde. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la concentration n'est pas votre fort. Ces décrochages peuvent fatiguer votre entourage, régulièrement obligé de se répéter.

Pourtant, dans une équipe, ces profils apportent en général une pointe de créativité
. "Ces esprits qui vont ailleurs portent un regard neuf sur un problème; Certes, ils ne suivent pas le fil de la réunion, mais au moment où ils se concentrent, ils posent souvent une question qui apporte un jour nouveau." Par ailleurs, par peur d'oublier, les tête-en-l'airs ont tendance à multiplier les moyens de ne rien oublier
Je suis timide... mais autonome





Les grands discours, ça n'est vraiment pas votre tasse de thé. Dans une réunion, vous préférez rester discret et laissez la parole à ceux qui aiment ça. Ce qui peut vous nuire, si vous ne parvenez pas à exprimer vos idées.
"Les timides se placent davantage dans l'observation et l'écoute, ce qui leur permet de prendre de la hauteur, Une qualité précieuse pour conclure une réunion ou désamorcer un conflit." Ces personnes, qui n'apprécient pas les joutes verbales auront aussi tendance à s'assurer de la justesse de leur argumentaire pour ne pas prêter le flanc à la critique. "Les timides développent une autre qualité, . Pour éviter de devoir déranger, ils développent une grande autonomie dans le travail."

Je suis susceptible... mais je m'investis




Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous supportez très mal la critique. Il suffit que votre chef émette quelques réserves sur votre travail pour que vous vous mettiez en rogne. Si ce comportement peut être difficile à gérer pour votre entourage, vous avancez votre force, c'est l'amour du travail bien fait.
"Les personnes susceptibles se donnent en général à fond pour produire un travail de qualité, Mais quand on le remet en cause, ils prennent cela pour eux." S'ils ont besoin de reconnaissance, ces profils se caractérisent par un fort investissement dans le travail. Dans une équipe, ils fournissent un engagement important profitable à tous."
Je suis désordonné... mais multi-tâches





Votre bureau trahit bien souvent votre méthode de travail. Des dossiers en vrac, des feuilles un peu partout, des piles de courriers... les postes de travail tirés au cordeau, très peu pour vous. Ce désordre fait hurler vos collègues, même si vous répétez que vous vous y retrouvez.

Mais dans le travail, des personnes telles que vous peuvent se révéler d'une aide précieuse
. "Ils présentent la qualité d'être multi-tâches, capables de mener plusieurs dossiers de front", . Contrairement aux apparences, leur éternel désordre les pousse bien souvent à "surorganiser". Conscients de leur défaut, ils préfèrent tout noter deux fois.

Je suis émotif... mais attentif




Votre sensibilité transparait au travail. Vous avez du mal à maitriser vos émotions et rester de marbre quand quelque chose vous touche. Si être sensible n'est pas un défaut en soi, montrer ses émotions au bureau n'est pas forcément facile, encore moins valorisé.
"Ces personnes ramènent de l'humain dans une équipe, en particulier si l'environnement est glacial, De façon caricaturale, ce sont souvent elles qui ont, sur leur bureau, une fleur dont tout le monde profite." De même, elles peuvent aussi servir de baromètre et montrer quand on va trop loin et encourager la communication : l'entourage doit peser ses mots, "Les personnes sensibles portent aussi attention aux autres, rappelle le coach. Pensez à les solliciter pour détecter les problèmes de chacun

Je suis colérique... mais franc




Une remarque de travers et vous montez sur vos grands chevaux. Et dans ces cas-là, mieux vaut ne pas être à proximité de votre fureur. Assez désagréable pour les gens qui travaillent avec vous, ce travers vous conduit aussi à prononcer des paroles qui dépassent votre pensée.

Pourtant, être colérique peut aussi avoir ses bons côtés
. "Au moins, on sait ce qu'ils pensent, ils ne jouent pas les hypocrites, explique Luc Teyssier d'Orfeuil. En réunion, on sait immédiatement si l'on va trop loin." Un comportement qui s'accepte mieux si le colérique parvient à dire aussi quand les choses lui conviennent. Bien orientées, ces colères peuvent aussi se transformer un atout pour l'équipe. "l. Pour défendre un projet ou un budget, ils seront envoyés en première ligne."

je ne travaille que dans l'urgence... mais vite





Votre moteur, c'est l'adrénaline. Pour être efficace, vous devez sentir que l'échéance approche et qu'il y a urgence. Sinon, vous laissez un peu couler les choses, au risque d'être en décalage avec ceux qui travaillent avec vous et qui n'attendent pas la veille de la deadline pour avancer.
"Avec ses profils, mieux vaut éviter les projets à long terme, reconnait Luc Teyssier d'Orfeuil. En revanche, on peut toujours compter sur eux si l'on a besoin d'un coup de main de toute urgence." Quand d'autres seront tétanisés par les délais raccourcis, ce type de collaborateur donnera le meilleur de lui-même pour finir à temps. "Ils savent travailler vite et efficacement, . Ils acceptent aussi plus facilement qu'on leur rajoute une tâche de dernière minute

Je suis impatient... mais réactif




Un mail qui tarde à arriver, un dossier qui prend du retard ou un interlocuteur indécis... Ces situations sont pour vous insupportables. La patience à toujours des limites, mais les vôtres sont très vite atteintes. Pas évident pour les collaborateurs pas forcément en phase.

"Ce qui est positif chez eux, c'est qu'il sont réactifs, qu'il font rarement traîner les choses, . On peut leur confier des dossiers en étant sûr qu'ils iront vite." Incapables d'attendre les bras ballants, les impatients auront aussi tendance à optimiser leur temps. Le dossier tant attendu n'arrivera que demain matin à 8 heures ? Ils prendront de l'avance sur autre chose. Et n'hésiteront pas à décrocher leur téléphone à 8 heures cinq en cas de retard.
J'affiche mon ambition... mais j'innove




Même si l'ambition est largement partagée dans le monde de l'entreprise, certains affichent plus ou moins ouvertement ce trait de caractère, bien souvent considéré comme un défaut. Si vous avez les dents longues, vos collègues auront tendance à vous considérer comme un individualiste jouant en solo.
"Le moteur de l'ambition personnelle est une démarche individuelle, . Mais paradoxalement, tout le monde peut en profiter." Pour faire la différence et se mettre en valeur, le jeune loup va devoir innover pour faire mieux, plus vite ou moins cher. "Grâce à son implication, il va tirer son équipe vers le haut, mais aussi ses homologues, ses concurrents directs pris au jeu de la compétition",
Je suis rancunier... mais tenace




Vous avez la mémoire longue. Une remarque de votre chef passe mal, vous la lui ferez payer pendant de longues semaines. Vous avez du mal à passer l'éponge, probablement parce que vous prenez votre travail à cœur.
"Les rancunier sont très investis dans le travail, se mouillent dans ce qu'ils font et sont loyaux envers la hiérarchie . C'est d'ailleurs pour cela qu'ils supportent mal la critique." Mais contrairement aux susceptibles, les rancunier ressassent l'affront sur la longueur. "Cela témoigne d'une certaine ténacité, ils ne lâchent pas, ce qui est une réelle qualité dans le travail quotidien."

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.ecoleforum.com
 
Comment tirer le meilleur de vos défauts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Help] Comment tirer les cartes Lenormand
» Tarot Oswald Wirth
» Bonjour
» La notion du temps dans la bible
» Quelle version du PL utilisez-vous le plus souvent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert du management-
Sauter vers: