LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des recommandations du prophète mohamed à l'imam 'Ali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin


Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Des recommandations du prophète mohamed à l'imam 'Ali   Jeu 7 Jan - 13:08

On nous a rapporté que Ali Ibn Talib a dit ceci :
L'Envoyé de Dieu m'avait (fait) des recommandations et il m'a dit :


Ô Ali ! Je te fais une recommandation, retiens-la donc ! Car tu ne cesseras d'être bien tant que tu la retiendras.
Ô Ali ! Trois signes distinguent le croyant : la prière, le jeûne et l'aumône légale.
Celui qui affecte a trois signes : il flatte en présence de son interlocuteur, le calomnie en son absence et se réjouit du malheur d'autrui.
Trois signes distinguent l'injuste : il opprime celui qui lui est inférieur, désobéi à celui qui lui est supérieur et seconde les injustes.
Trois signes distinguent le sournois : Il est actif devant les gens, nochalant lorsqu'il est seul et aime qu'on le loue dans toutes les situations.
Et quand à l'hypocrite, trois signes le distinguent : lorsqu'il rapporte quelque chose il ment, lorsqu'il promet il ne tient pas sa promesse et lorsqu'on lui confie quelque chose il trahit.
Ô Ali ! Trois signes distinguent le paresseux : il traîne jusqu'à négliger, il néglige jusqu'à faire perdre et fait perdre jusqu'à pécher.
Quand à l'homme raisonnable il ne lui convient de regarder fixement que dans trois situations : une tâche pour l'existence ou un plaisir non interdit ou un pas vers le retour ultime.
Ô Ali ! La certitude imdique (que) tu ne doives satisfaire personne en courrouçant Dieu, que tu ne loues personne pour ce que Dieu t'a accordé et que tu ne critiques personnes pour ce que Dieu t'a accordé. En effet, les subsistances ne sont pas assurées par convoitise du convoiteur ou chassées par la hargne d'un haineux. Dieu - qu'Il soit glorifié et magnifié - a placé l'apaisement et la délivrance dans la certitude et l'acceptation de ce qui est alloué par Dieu et Il a placé le souci et la tristesse dans le fait de se courroucer devant ce qui est alloué par Dieu.
Ô Ali ! Aucune pauvreté n'est plus grave que l'ignorance ; aucun bien n'est meilleur que la raison ; aucune solitude n'est plus effarouchante que la fatuité ; aucune manifestation n'est plus sûre que la consultation ; aucune croyance n'est comme certitude ; aucun scrupule n'est comme l'abstinence ; aucune filiation n'est comme le bon caractère ; aucune adoration n'est comme la méditation .

Ô Ali ! Chaque chose a son fléau : le fléau du discours est le mensonge, le fléau de la science est l'oubli, le fléau de la dévotion est la sournoiserie, le fléau de la sagacité est l'égotisme, le fléau du courage est l'oppression, le fléau de la bonté est
le rappel des bienfaits, le fléau de la beauté est l'arrogance, le fléau de la descendance c'est la fierté, le fléau de la pudeur est la faiblesse, le fléau de la générosité est la fierté, le fléau de la bienfaisance c'est l'avarice, le fléau de la largesse est l'excès, le fléau de l'adoration est l'orgueil et le fléau de la foi est la passion.

Ô Ali ! Lorsqu'on te loue dis :
" Mon Dieu ! Fais que je sois meilleur que ce qu'ils disent, pardonne-moi ce qu'ils ignorent et ne me tiens pas rigueur pour ce qu'ils disent ! "

Tu seras ainsi préservé de ce qu'ils disent
Ô Ali ! Lorsque tu jeûnes le jour dis au moment de rompre ton jeûne :

" Mon Dieu ! C'est pour Toi que j'ai jeûné et c'est avec Tes subsistances que j'ai rompu mon jeûne ! "

On inscrira ainsi pour toi la rétribution accordée à tous ceux qui ont jeûné ce jour-là sans qu'ils ne perdent rien de leurs propres rétributions . Et sache que chaque jeûneur a une invocation exaucée : s'il dit au moment de la rupture de son jeûne en prenant la première bouchée :

Au Nom de Dieu, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux, Ô Toi qui pardonne avec largesse ! Pardonne-moi !


Il lui sera pardonné. Sache aussi que le jeûne est une protection contre le feu.
Ô Ali ! Ne te mets pas en face du soleil et de la lune et tourne-leur le dos. Car le fait de se mettre en face d'eux est un mal
et le fait de leur tourner le dos est un remède.
Ô Ali! Récite souvent la Sourate Ya-Sîn car sa lecture renferme dix bénédictions : Jamais ne l'a récitée celui qui a faim
sans être rassasié ; jamais ne l'a récité celui qui a soif sans être abreuvé ; ni un homme nu sans être revêtu ; ni un malade sans être guéri ; ni un effrayé
sans être rassuré ; ni un prisonnier sans être délivré ; ni un célibataire
sans être marié ; ni un voyageur sans être aidé dans son voyage ;
ni aucun homme ayant perdu quelque chose ne l'a récité sans qu'il retrouve ce qu'il a perdu ;
chaque fois qu'on la récite au chevet d'un malade agonisant, il est soulagé ; celui qui la récite le matin est préservé jusqu'au soir et celui qui la récite le soir est préservé jusqu'au matin.
Ô Ali ! Récite la sourate ad-dukhan (la fumé) au cours de la nuit du vendredi (soit le jeudi soir) et tu te lèveras le matin en homme à qui on a pardonné.
Ô Ali ! Récite le verset du trône à la fin de chaque prière et tu auras un coeur semblable à ceux des hommes reconnaissants qui rendent grâce, la récompense des prophètes et leur oeuvres des justes.
Ô Ali ! Récite la sourate al-hashr (le rassemblement) et tu seras réssuscité au Jour de la Résurrection à l'abri de tout mal.

Ô Ali ! Récite les sourates al-mulk (la royauté) et as-sajda (la prosternation), elles te mettront à l'abri des tourments et des horreurs du jour de la résurrection.
Ô Ali ! Récite la sourate al-mulk (la royauté) au moment de dormir, elle t'épargnera le châtiment de la tombe et l'interrogatoire des anges redoutables Munkir et Nakir.
Ô Ali ! Récite la sourate le culte pur ( qul huwa allahu ahad ) après avoir fait tes ablutions mineures, t'interpellera au jour de la résurrection en ces termes :"Ô Toi le louangueur de Dieu ! Lèves- toi et entre au Paradis ! "
Ô Ali ! Récite la sourate al-baqara (la vache) car sa récitation est une bénédiction, son abandon est n regret et c'est une sourate que les sorciers ne peuvent supporter .

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.ecoleforum.com
 
Des recommandations du prophète mohamed à l'imam 'Ali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je demande les successeurs dela bague du prophète MOHAMED (SAW)
» la bible mentionne le prophète mohammad (s) par nom !!!
» Le Prophète Mohammed a t-il coupé les mains et les pieds de criminels et pourquoi ?
» rêver le prophète saw
» Des versets du Coran sur la sainte famille (s) du Prophète (P), n°3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert de la sagesse-
Sauter vers: