LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les antidiabétiques oraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi2008

avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Les antidiabétiques oraux   Jeu 17 Déc - 21:37

Le traitement du diabète de type II a pour but de rééquilibrer la glycémie tout au long de la journée, ce dont témoigne au long cours une HbA1c idéalement inférieure à 6,5%, mais en tout cas inférieure à 8% (entre ces deux valeurs, chercher les causes de l'échec du côté d'une prévention mal comprise ou mal suivie
Il existe deux grandes classes d'antidiabétiques oraux : les « insulinosécréteurs » et les « non insulinosécréteurs ».
Les insulinosécréteurs

1. Sulfamides hypoglycémiants

1ère génération :, Daonil,
2ème génération : Diamicron, Glibénèse, Amarel

Mode d'action : Stimulent l'insulinosécrétion

Durée d'action : Longue (sauf Glibénèse et Minidiab)

Posologie : 1 ou 2 fois par jour seulement (sauf Glibénèse et Minidiab 3 fois)

Moment de prise : Avant les repas

Mode de prescription : Prescription à doses croissantes à partir de la posologie minimale en raison du risque d'hypoglycémie

Précautions d'emploi : Faire une surveillance régulière des fonctions hépatique et rénale. Risque hypoglycémique important. Nombreuses interactions médicamenteuses

Contre-indications, interactions : Allergie aux sulfamides, insuffisance rénale ou hépatocellulaire, grossesse et allaitement, sujet de plus de 70 ans, (65 pour Ozidia). Association au Miconazole, à la Phénylbutazone

Effets secondaires : Prise de poids et risque hypoglycémique avec les sulfamides de première génération
2. Glinides

Novonorm,

Mode d'action : Entraînent un pic physiologique d'insuline postprandial

Durée d'action : Courte

Posologie : 3 fois par jour (ne pas prendre si le repas est sauté)

Moment de prise : Avant ou en début de repas

Mode de prescription : Prescription à doses croissantes à partir de la posologie minimale en raison du risque d'hypoglycémie

Précautions d'emploi : Risque faible d'hypoglycémie

Contre-indications, interactions : Insuffisance hépatique ou rénale sévère, grossesse et allaitement.
Les non insulinosécréteurs
1. Biguanides (metformine)

Glucophage, Stagid

Mode d'action : Inhibition de la néo-glucogenèse hépatique, donc épargne insulinique

Durée d'action : Moyenne

Posologie : 2 à 3 fois par jour

Moment de prise : Pendant ou fin de repas

Mode de prescription : Prescription à doses croissantes à partir de la posologie minimale

Associations : En seconde intention avec les sulfamides ou les glinides

Précautions d'emploi : Arrêter 2 jours avant anesthésie générale, avant et 2 jours après examen radiologique iodé

Contre-indications : Insuffisance rénale : risque d'acidose lactique mortelle. Insuffisance cardiaque, respiratoire ou hépatique. Infarctus cardiaque récent

Effets secondaires : Troubles digestifs : nausées, vomissement. Malabsorption de B12



2. Inhibiteurs des &-glucosidases
Glucor, Diastabol

Mode d'action : Réduisent l'absorption intestinale des sucres

Durée d'action : Courte

Posologie : 3 fois par jour

Moment de prise : 1ère bouchée du repas

Associations : En seconde intention avec les sulfamides ou la Metformine

Précautions d'emploi : Suivi des transaminases

Contre-indications : Maladie digestive chronique, ulcère, hernie, antécédents de syndromes occlusifs

Effets secondaires : Troubles digestifs :Météorisme, diarrhée

plus d'explication pour cette classe

La troisième classe de médicaments est représentée par les Inhibiteurs des Alpha-glucosidases représentés par le GLUCOR ®️ (Acarbose) et le DIASTABOL ®️ (Miglitol). Les glucides absorbés sont dégradés par l'Amylase salivaire et pancréatique en dissacharides (saccharose, lactose, maltose) puis par les alpha-glucosidases (maltase, lactase, saccharase ou invertase) en monosaccharides. En effet, seuls les mono-saccharides peuvent franchir la barrière intestinale. Les inhibiteurs de l'alpha glucosidase inhibent le dernier stade de la digestion des sucres. Ceux ci ne pouvant être absorbés, continuent leur périple dans l'intestin et subissent la fermentation colique bactérienne en acides gras volatiles ou sont éliminés dans les selles. Ce type de produit a donc pour objectif de décapiter les hyperglycémies post prandiales. C'est pourquoi ils doivent être pris avec la première bouchée du repas.

L'inconvénient majeur est la stagnation et la fermentation des sucres non digérés dans l'intestin, responsables de flatulences, de douleurs digestives, de diarrhée, surtout en début de traitement. Il est donc recommandé de commencer par des posologies faibles : 50 mg par jour, puis d'augmenter progressivement jusqu'à un maximum de 100 mg 3 fois par jour.

Le bénéfice de ce type de médicaments, qui vise en quelque sorte à transformer les glucides à index glycémique élevé en glucides à index glycémique bas demande à être évalué sur le long terme. Ils peuvent être associés aux Sulfamides hypoglycémiants et/ou aux Biguanides. Ils ont été largement utilisés dans certains pays européens avec un succès variable. En moyenne, ces médicaments permettent d'abaisser l'HbA1C de 0,5 à 1 % alors que le gain est de 1 à 2 % pour les patients traités par les sulfamides hypoglycémiants ou Biguanides. Les inhibiteurs des alpha-glucosidases ont une indication particulière lorsque l'hyperglycémie est essentiellement postprandiale.


3. Glitazones

Actos, Avandia (médi. d'exception)

Mode d'action : Amplifient les effets périphériques de l'insuline et l'utilisation périphérique du glucose

Durée d'action : Longue

Posologie : 1 fois par jour

Moment de prise : Non précisé

Associations : En seconde intention avec avec la Metformine

Précautions d'emploi : Suivi des transaminases et de la NFS

Contre-indications : Insuffisance cardiaque ou hépatique

Effets secondaires : Risque d'œdème et de prise de poids


Dernière édition par mimi2008 le Dim 20 Déc - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi2008

avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Les antidiabétiques oraux   Jeu 17 Déc - 22:37

1. Sulfamides hypoglycémiants

1ère génération :, Daonil,
2ème génération : Diamicron, Glibénèse, Amarel


http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.le-diabetique.com/les_medicaments_fichiers/image003.jpg&imgrefurl=http://www.le-diabetique.com/amarel.htm&usg=__vq9FKtPkuasQdXYkhv9tEX6uW6A=&h=151&w=442&sz=10&hl=fr&start=6&um=1&tbnid=6bOieH-ahMOxkM:&tbnh=43&tbnw=127&prev=/images%3Fq%3Damarel%2Bmedicament%2B%2Ben%2Bimage%26hl%3Dfr%26lr%3D%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dorg.mozilla🇫🇷official%26um%3D1
2-les glinides novonorm
http://www.drugdevelopment-technology.com/projects/liraglutide/images/4-novonorm.jpg
http://www.le-diabetique.com/novonorm.jpg
non insulinosecreteur
les biguanides comme glucophage

http://cheap-online-pharmacy.info/assets/images/glucophage%20500%20mg.jpg


les glitazones comme Actos et avandia









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newpharma

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Les antidiabétiques oraux   Mar 12 Jan - 20:59

merci mimi; trés utile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandoz



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/12/2011

MessageSujet: Re: Les antidiabétiques oraux   Ven 16 Déc - 17:39

Merci pour la qualité et le contenu du cours très bonne initiative Sandoz Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les antidiabétiques oraux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les antidiabétiques oraux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiches synthétiques CRPE 2014 écrits et oraux
» LES tests génétiques ....
» Dates des oraux :
» Lisez-vous les revues diététiques?
» Récitation. Mise en voix de textes poétiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert de la formation continue-
Sauter vers: