LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'oeil du pharmacien sur les coliques nephretiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin


Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: L'oeil du pharmacien sur les coliques nephretiques   Ven 25 Sep - 21:28

Qu'est ce que c'est?

Motif très fréquent de consultation urgente en urologie, la colique néphrétique est due à la distension brutale des cavités du rein au-dessus d’un obstacle.
Ce dernier est situé dans le conduit (uretère) qui mène les urines du rein vers la vessie.
La distension aiguë du rein provoque une violente douleur lombaire en règle générale unilatérale et haut située (en dehors de la colonne vertébrale, sous les dernières cotes).Cette douleur irradie souvent sur le coté (flanc), vers l’aine et les organes génitaux externes (testicules chez l’homme).
Lorsque cet obstacle est proche de la vessie, les douleurs sont parfois uniquement localisées au bas de l’abdomen, sur le coté (fosse iliaque) faisant craindre une crise d’appendicite.
Il peut alors s’y associer des signes évoquant une infection urinaire (cystite), en particulier des besoins fréquents d’uriner et même des brûlures.
Les urines sont parfois teintées de sang voire franchement rouges (hématuriques).
La colique néphrétique s’accompagne volontiers d’un gonflement abdominal (météorisme), de nausées et parfois de vomissements.
Aucune position ne calme cette douleur et le patient est parfois agité, « frénétique ».




calcul rénal
La cause:

La cause la plus fréquente est le passage d’un calcul (véritable pierre) dans l’uretère.
Ce calcul, très irrégulier en surface, quitte le rein et va se bloquer dans l’uretère provoquant une inflammation locale (œdème
).

Les complications:
-pyélonéphrite aigue
-anurie- calculeuse
-insuffisance rénale
-rupture de voie excrétrice


Diagnostique: par
-L'expulsion constatée d'un calcul
-L’échographie et la radiographie simple de l’abdomen (ASP) permettent généralement de visualiser le calcul responsable.l’urographie intraveineuse (UIV), opacifiant les voies excrétrices urinaires permet de visualiser un calcul sur leur trajet.

- Le scaner permet de faire le diagnostique et de faire la différence entre les calculs et les autres causes possibles.
En effet, les calculs ne sont pas les seuls éléments responsables d’obstruction rénale.
Un saignement provenant du rein peut, lorsqu’il s’accompagne de caillots, provoquer un blocage de la voie urinaire.
L’uretère peut également être comprimé de l’extérieur par des tumeurs, qu’elles soient bénignes ou malignes, mais aussi par des ganglions.
Il s’agit souvent d’une obstruction progressive n’entraînant pas de crise douloureuse aiguë.
Néanmoins, le rein ne fonctionne pas correctement et peut se détruire progressivement, à bas bruit.

toute lithiase exige:
.un examen cyto-bactériologique
.préciser la nature des cristaux
.un bilan phospho-calcique
-une uricémie,oxalurie sur 24 heures.
-ph urinaire


NB:diagnostique différentiel avec:
1.douleur diffuse à tout l'abdomen:
.pancréatite aigue.
.perforation d'ulcère
.infarctus du myocarde

2.douleur diffuse dans le flanc:
.cholécystite
.lumbago
.névralgie
.sciatiquecystite
rétention aigue
.occlusion intestinale
.appendicite
.étranglement herniaire
.torsion du kyste de l'ovaire ou du testicule
.épididymite

Traitement
.antispasmodiques
.anti-inflammatoires
.chirurgie


Quelles sont les personnes à risque?
Les hommes sont deux fois plus souvent touchés par les calculs rénaux que les femmes.
■Les quadragénaires: les coliques néphrétiques survenant souvent au cours de cette décennie.
■En cas d'antécédent personnel de colique néphrétique. Près de 50% des personnes ayant souffert d'une colique néphrétique récidiveront dans les dix ans.
■En cas d'antécédents familiaux de colique néphrétique.
■Les personnes atteintes de certaines maladies des reins.
■Celles touchées par certaines maladies métaboliques: cystinurie, maladie coeliaque, hyperoxalurie, hypercalcémie, hyperparathyroïdie, etc.
■Les hypertendus: l'hypertension multiplie par deux le risque de calcul
■Les personnes souffrant d'infections urinaires à répétition.
■Les sujets qui boivent très peu: des urines concentrées favorisent la formation de calculs.
■Les personnes vivant dans les pays chauds ou travaillant dans des environnements très chauds (ex. cuisiniers).
■Celles qui prennent certains médicaments, dont les diurétiques et les anti-acides à base de calcium.
■Les sujets dont l'alimentation comporte un excès de protéines (elles augmentent le taux de calcium, d'oxalate et d'acide urique dans les urines et diminuent le citrate, un élément protecteur).
■Les personnes carencées en calcium (contrairement à une idée fausse, le calcium d'origine alimentaire préserve des calculs).


prévention
Des mesures différentes selon les calculs
Certes, les mesures préventives dépendent de la composition du calcul et des causes de sa formation. Mais 70% des lithiases sont de nature oxalocalcique et trouvent leur origine dans l'alimentation. En effet, les excès d'apports en protéines animales et une consommation insuffisante en fruits et légumes favorisent la formation des lithiases d'oxalate et de calcium.l’oseille, les épinards, les betteraves, … contiennent beaucoup d’oxalates favorisent la formation des calculs urinaires. Les produits laitiers sont riches en calcium, il faut les consommer en quantité modérée.

Bien entendu, la quantité de boisson est essentielle avec un minimum de 2 litres par jour.
D'autres facteurs de risque de lithiase urique cette fois-ci (les calculs sont composés d'acide urique) ont été identifiés, comme le surpoids, l'obésité et le diabète, des maladies de société qui entraînent une résistance à l'insuline. Ces affections sont de plus en plus fréquentes et pourraient expliquer la hausse de la prévalence des lithiases


orientation:
.uro-nephrologue
.urgences chirurgicales

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.ecoleforum.com
 
L'oeil du pharmacien sur les coliques nephretiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huile essentielle de khella (colique néphrétique, calculs, inflammation du colon ...)
» Vends chrysobéryl oeil de chat
» Oeil de chat
» Help, petite souris avec blessure à l'oeil...
» Volcan islandais, la poussière dans l'oeil ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert médical-
Sauter vers: