LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: la question   Jeu 10 Sep - 2:02

etre inscrit c'est à dire le dossier du pharmacien est accepté par la commission . mais si"l n est pas a jour de ses cotisations, est ce qu 'il est en exercice illégale de la pharmacie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bahi



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: la question   Jeu 10 Sep - 20:18

le code de déontologie prévois 6 mois de retard de payement , au delà le praticien est omis du tableau de l'ordre et donc est en exercice illégal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: la question   Ven 11 Sep - 1:52

j'aimerai avoir les réference des textes de ce retard de 6 mois ; a ma connaissance si un dossier est accepté par la commission exercice et qualificat et si e pharmaciens répond a des critere d 'inscription dont la cotisation ne fait pas parti du dossier principal fourni par la postulant donc de facto doit cotisé ; et donc le dossier est accepté et le pharmacien peut exerce mais si le pharmacien ne cotise pas les années d'aprés ; la commission ne peut pas siége pour réetudier le dossier puisque les cotisation ne constitue pas une piece fondamentale comme l 'aptitude physique a exerce et mentale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aissam



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 50
Localisation : constantine

MessageSujet: Re: la question   Sam 12 Sep - 14:53

Un refus de cotisation constitue une faute déontologique passible du conseil de discipline , qui peut prononcer la radiation du non cotisant du tableau de l’ordre ce qui rendrait son exercice illégale
amicalement votre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: la question   Sam 12 Sep - 21:39

j ai parcouru le code de deontologie ;je n ai pas trouvé une sanction dans ce sens (manquement de cotisation ) les sanctions concernent les fautes professionelles et autres cas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myke



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2009
Localisation : CONSTANTINE

MessageSujet: Re: la question   Dim 11 Oct - 16:01

seimy a écrit:
j ai parcouru le code de deontologie ;je n ai pas trouvé une sanction dans ce sens (manquement de cotisation ) les sanctions concernent les fautes professionelles et autres cas .
La meilleure question à poser est à qui profitent les cotisations.
pourquoi faut-il payer pour exercer dans une ALGERIE LIBRE ?
Le pharmacien cotise aux impôts,àla cavnos,à la zakat et encore côtiser pour des gens qui se demandent dans quel hôtel ils vont crêcher au moment des journées paradisiaques du fantôme qui ne les même pas élu.
Même en ITALIE le racket est restreint.Ya si SEIMY LE RIDICULE NE TUE PLUS PAR CES TEMPS,côtiser pour une institution qui ne te défend pas, et qui est là avec son épée de DAMOCLES pour jouir de tes sanctions.
Croyez vous que le ministre avec ses DDS tiennent compte de ce conseil qui n'a aucune force de frappe...AYA KHELLINI...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: la question   Lun 12 Oct - 1:32

tout a fait d'accord sur votre derniere ligne Mr MYKE

le conseil de l'ordre possede un avis consultatif c'est a dire que l'administrtion n'est pas obligée de le prendre en consideration mais dans certains cas elle peut tenir compte de son avis c'est parceque c'est la méme tendance sur un probléme commun qui arrange les deux partis et comme ca on dira que le conseil de l'ordre est pris en consideration ;une coinsidence de raison!!!

pour faire la part des choses moi je definis les choses suivantes

l'administration (dds ) c 'est l'encadrement administratif c'est a dire c'est l'executable )
le conseil de l'ordre : c'est l'encadrement reglementaire c'est a dire c'est l'orientation )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myke



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2009
Localisation : CONSTANTINE

MessageSujet: Re: la question   Lun 12 Oct - 16:18

seimy a écrit:
tout a fait d'accord sur votre derniere ligne Mr MYKE

le conseil de l'ordre possede un avis consultatif c'est a dire que l'administrtion n'est pas obligée de le prendre en consideration mais dans certains cas elle peut tenir compte de son avis c'est parceque c'est la méme tendance sur un probléme commun qui arrange les deux partis et comme ca on dira que le conseil de l'ordre est pris en consideration ;une coinsidence de raison!!!

pour faire la part des choses moi je definis les choses suivantes

l'administration (dds ) c 'est l'encadrement administratif c'est a dire c'est l'executable )
le conseil de l'ordre : c'est l'encadrement reglementaire c'est a dire c'est l'orientation )
Orienter vers où?Mr SEIMY.Les meilleurs bacheliers d'ALGERIE se retrouvent au chômage,Mr SEIMY ,c'est la crème de ce pays déjà meurtri qui est acculée à se travestir et se" pervertir dans tous les sens.
quelles propositions fait ce conseil?
Fait-il des propositions pour une régulation effective (càd orienter ces nouveaux étudiants vers l"industrie pharm,ou vers la recherche,c'est la crème ,je vous dis,Mr SEIMY.
L'administration suit un programme politico-èconomique et des orientations globale elle ne peut que trés rarement se plier à des spécificités précisément professionnelles.
Pour revenir à ce qu'on disait,nul ne peut contester l'utilité du conseil en tant que conseil,ce qui reste hautement contestable c'est l'usage qui en est fait.Y'a-t-il une personne dans ce conseil qui ose dire qu'il y ' a une élite qui chôme qu'on accule à ses dérniers retranchements (qui pense à la harga,qui se suicide et qui...).
Y'a-t-il quelqu'un dans ce conseil qui pense aux droits de l'homme.La reponse est toute faite:IL Y A TROP DE PHARMACIES.
Qui a pensé à cette crème M.SEIMY?On s'atelle à préparer des journées pharmaceutiques pour refaire presque les mêmes communications avec les mêmes personnes,et le même sandwich...
Qui connait le CRDM du fleuron national SAIDAL? Qui est au courant des dernières recherches de ce centre du developpement? Pourquoi ne pas inviter ces chercheurs à communiquer ?Puissent-ils poser la question du recrutement ou à défaut l'orientation vers l'industrie ? Ce pays n'a-t-il pas besoin de cette crème pour arreter ce saignement qu'est la facture du médicament.
Voilà l'orientation du conseil Mr SEIMY.
Nous avons des enseignants en PHARMACIE ,mais nous en manquons,faisons quelque chose pour le résidanat,Un geste pour eux.Un spécialiste c'est toujours bon!
Le rôle du conseil des sages est de se réunir et de créer ,proposer des idées et des vues afin que la maison pharmacie tourne bien.
Le rôle du conseil est de veiller à ce qu'aucun dérapage ne soit permis c'est lui qui dennonçe les mauvais agissements c'est lui propose les meilleures idées pour toute la corporation.
Pour les intêrets des officinnards qui gravitent autour de ce conseil,ils ne seront nullement menacés,un bon pharmacien restera un bon pharmacien et aura toujours sa clientèle avec 100 pharmacies au mètre carré.^
Notre respectabilité est entre nos mains,et l'administration n'execute que des ordres,encore faut-il chercher les meilleurs candidats qui discuterons en haut lieu de l'avenir de cette belle profession.Il y' a lieu de rappeler que des hommes de mains des gros bonnets de l'importation agissent au niveau du conseil pour les interets de leurs seigneurs ce qui ne facilite guère la tâche de la progresson mais enfin...
meilleures salutations et profond respect pour vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: la question   Mar 13 Oct - 0:43

vous avez extrapolé les problemes du role du conseil de l'ordre sur des axes dont certains sont independants des competences de l'ordre ( exp : le chomage ; -) plutot vous avez soulevé un etat de lieu de la pharmacie qui est a revoir bien sure mais si on revient a notre sujet

je parle d 'orientation cela veut dire que le conseil de l"ordre par ces divers commissions doit mettre au courant les pharmaciens de toute categories des activités de ces commissions de leur role de leur but de leur relations avec les pouvoirs publiques et enfin et surout de l'innovation de la pharmacie dans tout les secteurs et de faire connaitre les droits et les devoirs a tout praticien .

pour exemple l'activité de l 'innovation du conseil de l'ordre en france ;un groupe de pharmacien travail sur la remuneration de l'acte pharmaceutique (la dispensation )
pour plus de detail voir le site sur google
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myke



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/10/2009
Localisation : CONSTANTINE

MessageSujet: SALUT SI SEIMY   Mar 13 Oct - 1:24

Un pharmacien chômeur reste un pharmacien,et le conseil de l'ordre par ses diverses commissions doit se le rappeler.Il est de son devoir de refléchir à une solution pour cette cathégorie.Je suis tenté du haut de mes 20 ans de pharmacie à me faire leur avocat.On a toujours tendance à mettre tous ce qui est négatif sur l'administration alors que de vraies propositions doivent émaner de ce conseil,pour éclairer les pouvoirs publique sur la vraie tragédie que vivent nos confrères.
Peut-être pensez-vous qu'ils ne côtisent pas encore qu'ils ne font partie de la corporation?
Je sais parfaitement que votre explication est juste(commissions,réunions,ordre...).Mon problème à moi estr :qu'en est il de ces décisions,qu'est-ce que nous avons gagné ou appris depuis la réactivation du conseil de l'ordre.
Les installations se font et se défont bon gré malgré.le conseil se réunit et puis plus rien...
à la barbe de ce dernier les gens vous narguent.On brandit l'hypothèse de la justice,on nous replique par des autorisations solides.
La théorie est une chose mais la vie courante en est une autre MR SEIMY.
Si je m'accroche pour vous expliquer en insistant ,c'est parceque vous êtes un syndicaliste aguéri,et par votre saine et propre façon de penser vous pouvez faire quelque chose pour la pharmacie et de là pour la patrie.
AGISSONS ENSEMBLE AVEC SAGESSE ET LEGALITE POUR PROGRESSER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seimy



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : constantine

MessageSujet: a question   Mar 13 Oct - 2:17

je vois bien que le probleme de chomage des jeunes pharmaciens vous tient a coeur mais on ne peux pas echapper a une telle situation regarde, je vous propose une solution mais qui est victime d'un systeme qui a penalisé les officinaux

si vous penez la categorie des pharmaciens assistants inscrits au tableau de l 'ordre il sont compter sur les bouts des doigts, une categorie vide que les pharmaciens en chomage peuvent etre recruter mais pourquoi les titulaires ne recrutent pas ou peu c 'est parce que les titulaires sont deja pénalisés. on revient au systeme de cette administration qui a fait du pharmacien (un tiroir caisse pas dans le sens péjoratif mais dans le sens peur de faire baisser le rideau)

pour pouvoir recruter un jeune confrere et lui donner un salaire digne d "un pharmacien assistants
(pas pratique par certains titulaire actuel) il faut des conditions d'exercice correcte et que l'officine
soit une entreprise viable et financierement apte a faire face a ce genre de charge
les conditions sont vous les connaissez MIEUX QUE MOI MR MYKE
-une marge beneficiaire correcte
- un numerus clausus dans les normes (a constantine ville depuis l'ouverture des installations anarchiques en 2003 ) nous arrivons a 65 officines en plus

par ces deux facteurs nous rentrons dans l"exercice legal de la pharmacie en remerciant nos vendeurs et en recrutons ces jeunes pharmaciens .

une solution peut etre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la question   

Revenir en haut Aller en bas
 
la question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois
» La grosse question qui tue, c'est par ici...
» question bateau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert du conseil de l'ordre-
Sauter vers: